3, 2, 1… Connecté !

Fitness woman checking time on smartwatchLes bracelets, stars du sport connecté !

A enfiler pour une séance de sport ou à porter toute la journée, les bracelets traqueurs d’activité séduisent ! 80 000 français se sont laissés tenter l’année dernière.
Les traqueurs les plus simples se portent toute la journée. Ils proposent le suivi du nombre de pas, de la distance parcourue, du nombre de calories perdues, du temps total passé à être « actif », et parfois le suivi du sommeil.

Les traqueurs d’activité sportive, plus sophistiqués, accompagnent les sportifs dans toutes leurs excursions ! Vélo, natation, course à pied, ils détectent le sport pratiqué, proposent des instructions d’exercices à l’écran, mesurent la fréquence cardiaque pendant l’exercice. Connectés à une application, ils restituent le parcours grâce à leur GPS intégré, représentent des courbes de performance… Bref, le coach sportif se porte désormais au poignet !

Le design en plus ! Les fabricants l’ont bien compris, pour séduire les consommateurs, le look de ces objets est essentiel. Il y en a donc pour tous les goûts : du plus chic au plus décontracté, du classique au très coloré, avec souvent la possibilité de changer de bracelets.

Et demain, place aux vêtements connectés ?

Destinées aux sportifs, de nouvelles gammes de t-shirts connectés voient également le jour. Les capteurs, directement intégrés au textile, permettent de récolter indicateurs de performance (vitesse, accélération, …) et données physiologiques (rythme cardiaque, température, hydratation…) avec une meilleure précision que les bracelets.
Pour le moment, leur prix encore très élevé les destine plutôt au monde professionnel : football, cyclisme, ou encore tennis, les clubs et fédérations les suivent de près.

Gadgets ou réelle utilité ?

On comprend l’engouement suscité par ces objets, qui séduisent les sportifs et intriguent les plus technophiles.
Pour les personnes soucieuses d’améliorer leur forme et leur santé, les témoignages semblent montrer que les traqueurs d’activité incitent leur porteur à bouger plus au quotidien. Ils permettraient ainsi de lutter contre la sédentarité et limiteraient l’apparition de maladies telles que les maladies cardiovasculaires.
Concernant la pratique sportive plus intensive, attention tout de même à l’interprétation des mesures physiologiques – en particulier de la fréquence cardiaque – qui pourrait manquer de précision.
Le véritable challenge que doivent relever les fabricants reste celui de l’adoption dans le temps de ces objets, qui finissent pour le moment encore très souvent au fond d’un tiroir, passées les premières semaines d’utilisation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s