Fini les prescriptions médicales papier à New York !

Female doctor taping on a computer keyboardExit les feuilles de papier aux inscriptions manuscrites difficiles à déchiffrer. A partir du 27 mars 2016, les médecins devront délivrer leurs prescriptions médicales sous forme dématérialisée et les envoyer directement à une pharmacie choisie par le patient.

Sujet sensible oblige, pas question d’utiliser un service mail classique pour transmettre les prescriptions. Toutes les données seront cryptées et échangées à travers un système de messagerie sécurisée.

Le système, novateur, présente tout de même des inconvénients pour le patient qui devra décider à l’avance de la pharmacie dans laquelle il souhaite acheter ses médicaments. S’il veut en changer, il devra retourner voir son médecin.

Un tournant digital avant tout motivé par la lutte contre les fraudes

Cette dématérialisation imposée correspond à l’application de la loi « I-stop », adoptée en 2013, qui relève en fait plus d’une volonté de lutte contre la fraude à la prescription médicale que d’une stratégie nationale d’e-santé.

Le ministère de la santé américain s’inquiétait tout particulièrement du lien direct entre la recrudescence du nombre de décès liés aux opiacés à New York et la multiplication des ordonnances, vraies ou fausses, prescrivant ces substances. Des morts sur ordonnance en substance.

Avec cette nouvelle loi, les médecins pourront consulter l’historique des médicaments prescrits à leurs patients et ainsi limiter les abus et la dépendance à ces substances.

Une loi similaire pourrait-elle arriver en France ?

Oui, et elle serait sans doute bien perçue par une majorité de patients friands de simplification et d’easy access ans tous les aspects de leur consommation.

Pas tout de suite, du fait de la résistance prévisible des médecins, encore réfractaires à cette dématérialisation qu’ils perçoivent comme une porte d’entrée vers le contrôle de leurs prescriptions. Et de l’absence de volonté politique forte, qui se concentre aujourd’hui sur la généralisation de la dématérialisation des paiements et de la gratuité des soins.

Pour en savoir plus :

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/a-new-york-les-medecins-n-ont-plus-droit-aux-ordonnances-papier-959887.html

http://www.objetconnecte.com/i-stop-prescriptions-medicales-changer-a-nyc/?platform=hootsuite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s